VeGiNutri - Nutrition MCO

    Grand Rue 90 - 1820 Montreux - 076 473 77 07

    • Facebook Social Icon

    ​​© 2015-2018 by VeGiNutri. 

    Silhouette

    La perception que l’on a de sa silhouette est, on ne peut plus, subjective. 

    Pour caricaturer, disons qu'alors que les femmes ont une fâcheuse tendance à se trouver toujours trop grosses, les hommes ont, eux, la réaction inverse et se voient souvent plus minces qu’ils ne le sont réellement. 

    Tout ceci n’a finalement que peu d’importance. L’essentiel reste de se sentir bien dans son corps et donc de trouver le poids qui nous convient. Cela n’est évidemment pas toujours facile, tant les pressions en tous genres (familiales, professionnelles, amicales, de la mode …) se font souvent sentir. Il n'est pas rare d'avoir auprès de soi, une personne bien intentionnée pour nous rappeler que nous ne devrions pas manger telle ou telle chose... 

     

    Si vous êtes sur cette page, il se peut donc, que vous souhaitiez perdre quelques kilos. 

    La première chose à faire est bien entendu de vous interroger sur votre motivation profonde. S’il s’agit juste de rentrer dans votre dernier pantalon ou maillot de bain, il est fort probable qu’une fois l’objectif atteint, vous abandonniez vos bonnes résolutions et retrouviez le poids que vous aviez précédemment, parfois même augmenté de deux ou trois kilos bonus indésirables. C’est ainsi, que l’on entre dans la spirale infernale du yoyo qui, 30 ans plus tard, vous fera dire en regardant les photos de votre jeunesse que « à l’époque, vous étiez mince ». 

     

    Et, oui, les régimes, quels qu’ils soient mènent très souvent, pour ne pas dire toujours à l’échec. C’est pourquoi, lorsque vous vous lancez dans une démarche de perte de poids, il est indispensable d’identifier ce qui vous pousse à vouloir maigrir et d’admettre que seule une réforme en profondeur et à vie de votre modèle alimentaire et de votre rapport à la nourriture va vous permettre de maintenir le poids tant convoité. 

     

    Si votre motivation est de prendre soin de vous et de votre santé, vous avez de fortes chances de réussite. Si elle est purement esthétique, je vous le dis tout de suite, vos résultats à long terme risquent fort de ne pas être à la hauteur de vos espérances, à moins de rester au régime toute votre vie. Mais est-ce bien ce que vous souhaitez ? 

    Vous l’avez compris, vous ne trouverez pas chez moi de régime type (sauf cas très exceptionnel), vous indiquant ce que vous devez manger à chaque repas pendant 15 jours pour maigrir en express. Si c’est ce que vous cherchez, passez votre chemin. Le dernier magazine de mode vous coutera beaucoup moins cher pour un résultat au moins équivalent. 

    Maintenant que vous êtes sûr(e) que le régime express n'est pas la solution, voici ce que je vous propose lors de la première consultation :

    Vous allez répondre à un questionnaire approfondi afin que je puisse mieux vous connaître. Seront abordés : 

    • Votre état de santé passé et actuel : les traitements médicamenteux que vous avez pris ou prenez ; les compléments alimentaires que vous avez pris ou prenez ; les maladies, opérations, accidents, traumatismes que vous avez subis, si possible avec les dates ; les troubles et symptômes que vous ressentez actuellement (et depuis combien de temps) même s’ils vous paraissent anodins ; les thérapies alternatives que vous suivez.

    • Vos antécédents familiaux : état de santé de vos parents, grands-parents, frères, sœurs, maladies notables de ces personnes.

    • L’historique de votre poids ; les régimes alimentaires ou amaigrissants que vous avez suivis ; les résultats obtenus.

    • Votre rapport à la nourriture. 

    • Votre journée alimentaire type : nourriture et boissons.

     

    N’hésitez pas à réfléchir à tout cela avant le rendez-vous. De même, si vous avez eu des examens sanguins, merci de les apporter.

     

    L'objectif est de comprendre pourquoi vous avez grossi.

     

    Les causes peuvent en effet être multiples. En voici quelques exemples : 

    Un décalage entre ce que vous consommez (les entrées) et ce que vous dépensez dans le cadre de votre métabolisme de base et de vos activités (les sorties).. 

    La composition de votre alimentation. 

    La consommation excessive de junk food.

    Des apports de graisse déséquilibrés. En effet, la qualité des graisses consommées peut rendre résistant à la leptine et à l’insuline qui sont à la base de la régulation de la prise alimentaire. La leptine induit la satiété et l’insuline diminue le goût de la nourriture pendant le repas.

    La prise de médicaments.

    L’arrêt du tabac.

    Le manque de sommeil ou le sommeil de mauvaise qualité (apnée). 

    La sédentarité.

    La consommation d’écrans….

    Le métabolisme.

    Les hormones.

    Les déséquilibres des neurotransmetteurs qui nuisent à la sensation du plaisir de manger et vous amènent à manger plus.

    Un état d’inflammation chronique de bas grade.

    Une glycémie trop haute (le corps stocke le sucre sous forme de gras) ou trop basse (le corps démuni de sucre, n’est alors pas en mesure de démarrer le processus de combustion des graisses de réserve).

    La qualité du microbiote intestinal.

    Les troubles du comportement alimentaire, auquel cas je vous renvoie au chapitre sur la « sérénité »

    Les traumatismes non évacués.

    Le stress et ses effets sur le cortisol en particulier.
    Les désordres émotionnels, avec une difficulté à identifier ses besoins voire à les assumer ce qui conduit à utiliser la nourriture comme un réconfort face à tous les manques.
    Le cycle de pensées négatives : Plus je me trouve nul, plus je mange. Plus je mange, plus je me trouve nul.
    Le cycle de l’image négative du corps : Plus je me trouve gros, plus je mange. Plus je mange, plus je me trouve gros.
    Le cycle de la restriction cognitive : Plus je me sens coupable de manger, plus je mange. Plus je mange, plus je me sens coupable de manger. 
    La solitude et la désocialisation conduisant à la déstructuration des repas.
    Une place trop grande à l’avoir au détriment de l’être.
    Un questionnement par rapport à l’existence….
    Cette première étape passée, si vous ne souffrez pas de troubles du comportement alimentaire qui vous conduisent à manger, de façon compulsive, plus que vous ne le souhaiteriez, nous allons mettre en place une stratégie personnalisée qui va répondre à votre problématique afin de vous réapprendre à manger

     

    Voici quelques exemples d’approches : 

     

    Renouer avec vos sensations alimentaires de faim, d'appétit, de satiété et de rassasiement. Savoir les identifier avant et pendant le repas..

    Apprendre à déguster ce que vous mangez.

    Apprendre ce qu’est une alimentation saine. 

    Rééquilibrer vos apports nutritionnels, en diminuant les sucres et en adoptant un modèle alimentaire à index glycémique faible

    Augmenter votre consommation de bon gras. 

    Apprendre ce que sont de vrais aliments et ceux qui vous conduisent à manger toujours plus parce qu’ils sont addictifs. 

    Apprendre ou réapprendre à se faire plaisir en mangeant.

    Savoir quelle place laisser aux aliments plaisir.

    Réintégrer les aliments que vous vous interdisez, ce qui vous conduit inévitablement à compenser sur d’autres ou à ne pas savoir vous arrêter lorsque vous craquez.

    Travailler sur vos apports dans la journée pour éviter les fringales qui apparaissent à partir de 17h.

    Éliminer l’aspartame de votre vie et les produits light ou zéro car contrairement à ce que vous croyez peut-être, ils font grossir. 

    Soigner un état d’inflammation chronique.

    Éliminer temporairement ou définitivement certains aliments qui vous font grossir car vous y êtes intolérant sans le savoir.

    Reconstituer votre flore intestinale car un déséquilibre freine l’amaigrissement en favorisant l’absorption des calories.

    Vous complémenter en vitamines, plantes ou oligo-éléments de façon à éviter les carences qui pourraient bloquer votre amaigrissement. 

    Vous orienter vers votre médecin si nécessaire. Je pense ici en particulier aux troubles du métabolisme qui peuvent être induits par une hypothyroïdie fonctionnelle ou par des carences hormonales trop avancées pour que des compléments alimentaires puissent y pallier. 

    Cette liste n'est évidemment pas exhaustive. 

    Lors des rendez-vous suivants, il pourra être utile :

    • d’analyser votre journal alimentaire pour s’assurer que les consignes ont bien été comprises et appliquées. 

    • de faire le point sur les habitudes qui ont été modifiées et sur celles qui résistent.

    • d’identifier les blocages qui font que vous ne parvenez pas à obtenir des résultats : stress, problèmes hormonaux, déficits micro-nutritionnels, résistance à l’insuline, déséquilibre des neuromédiateurs… et de trouver des solutions.

    Parce que vous êtes unique, l’orientation des rendez-vous sera elle aussi unique, sur-mesure en fonction de vos difficultés et besoins.

    Zoo 3
    Femme, manger Cookie
    Pizza Grande Artichaut

    Mes consultations s’adressent aussi bien aux adultes qu’aux enfants, adolescents et séniors.

    Elles ne peuvent en aucun cas se substituer à un suivi médical et à des soins médicaux lors de maladies.