• Véronique

Weight Watchers vise les jeunes



Tous ceux qui ont essayé de perdre du poids connaissent Weight Watchers. Selon les médias anglo-saxons, l’entreprise aurait annoncé il y a quelques jours qu’elle offrira l’été prochain 6 semaines de suivi gratuit pour les adolescents de 13 à 17 ans. On peut lire dans les commentaires journalistiques de cette annonce qu’elle souhaiterait ainsi trouver de nouveaux clients qui compte tenu de leur jeune âge seront fidèles pour de nombreuses années. Rien de plus normal, à mon avis, pour une entreprise privée qui a besoin d’avoir une stratégie commerciale bien affutée pour assurer sa pérennité. Le concept de la gratuité pour débuter le programme n’est d’ailleurs pas nouveau, un mois étant fréquemment offert lors de l’inscription.

Ce que je ne comprends pas bien cependant c’est pourquoi parler de fidélisation. En théorie, le programme est destiné à aider les personnes à perdre du poids à long terme. Donc s’il fonctionne correctement, les clients ne le resteront pas, à plus ou moins longue échéance selon la perte de poids à atteindre.

WW, comme on dit chez les initiés, n’est pas le pire des régimes. Il permet de manger de tout, incite à manger équilibré et s’intègre assez facilement dans la vie de tous les jours. Cependant, il faut être conscient que cela reste un régime.

Devoir compter tout ce que l’on mange n’a rien de naturel. Avoir un quota de points que l’on ne doit pas dépasser conduit à manger ce à quoi l’on a droit, même si l’on n’a pas vraiment faim. Inversement, faire un excès et dépasser le quota va être vécu par la personne comme un écart, et donc une faute avec le lot de culpabilité qui y est associée. On est ici indéniablement dans la restriction et l’obsession de la nourriture. Peut-on réellement penser que les jeunes, dont l’image d’eux même est déjà particulièrement chahutée à cet âge, vont tirer un bénéfice d’une telle approche lorsque l’on sait que nombre de troubles alimentaires se développent justement à l’adolescence et que le premier régime est souvent le déclencheur de ces troubles ?

Nulle notion de sensations alimentaires, aucune approche des troubles comme la boulimie et l’hyperphagie qui touchent tant de personnes. Beaucoup lorsqu’elles abandonnent le comptage vont regrossir, car n’étant pas connectées à leurs ressentis, elles n’ont pas acquis les réflexes du mangeur intuitif et sont incapables de réguler les prises alimentaires en fonction de leurs besoins. Nous connaissons tous des personnes qui ont suivi le programme WW plusieurs fois dans leur vie avec des réussites à court terme, et des reprises de poids comme avec tous les régimes.

Alors, même si je radote avec mes histoires de faim, de frustration, de plaisir et de satiété, je pense sincèrement que c’est la seule issue pour espérer sortir définitivement de l’enfer des régimes, de l’obsession et du contrôle de la nourriture.

#régime #faim #sensationsalimentaires

     

    VeGiNutri - Nutrition MCO

    Grand Rue 90 - 1820 Montreux - 076 473 77 07

    • Facebook Social Icon

    ​​© 2015-2020 by VeGiNutri.