• Véronique

Les sensations alimentaires - Rappel



Petit extrait d'un compte rendu fait à une patiente. Parce qu'il est toujours utile de le rappeler : La faim : à ne pas confondre avec l’envie de manger. Lorsqu’elle se manifeste, essayez de faire autre chose en étant occupée pendant une petite demi-heure. Il ne s’agit pas ici de regarder la tv ou de regarder votre montre en attendant que ce laps de temps s’écoule mais de faire réellement quelque chose qui vous intéresse et monopolise votre attention. S’il s’agit d’une envie de manger, elle va disparaître ; Si vous avez réellement faim, les sensations physiques vont s’intensifier. L’appétit : il apparaît en corrélation avec la faim. C’est lui qui vous dit ce que vous avez envie de manger lorsque la faim se manifeste. Il est souvent guidé par vos carences, car votre corps vous parle. Lorsque l’on a faim, on peut avoir plus d’appétit pour des courgettes que pour des haricots verts par exemple. C’est à dire que l’un nous fait plus envie que l’autre. Par contre, si l’on n’a envie que de chocolat ou de biscuits, il y a de fortes chances que l’on n’ait pas faim mais juste envie de manger. Lorsque l’on a faim, on a des préférences, mais à défaut, on mangerait n’importe quoi. Ceci n’est pas vrai pour les envies de manger. La satiété : elle correspond à la disparation des sensations physiques de faim. Elle apparaît très rapidement puisque vous allez la ressentir après seulement quelques bouchées. Parfois 3 bouchées suffisent. Le fait de goûter les plats lorsque l’on cuisine peut aussi faire disparaître la faim. Ce n’est pas pour autant qu’il faille vous arrêter de manger. Elle ne doit donc pas être confondue avec le rassasiement sous peine d’avoir faim de nouveau 2 heures après le repas. Le rassasiement : On distingue le rassasiement spécifique du rassasiement global. Le premier vous informe que vous avez suffisamment mangé du plat que vous êtes en train de manger et qu’il est temps de passer au plat suivant. Concrètement, vous mangez votre entrée et n’avez plus de plaisir en bouche. Il est temps de passer au plat principal. Lorsque celui-ci ne vous apporte plus de plaisir, il est temps de passer au dessert. Il est typique des enfants qui n’ont plus faim pour le plat mais ont encore une place pour le dessert. Lorsque vous n’avez plus de plaisir à manger du tout, plus envie de rien, que rien n’a de goût en bouche, ou que rien ne vous satisfait réellement en bouche, c’est que vous avez atteint le deuxième, le rassasiement global. Pour être capable de mettre cela en œuvre il est indispensable de bien mâcher, d’être connecté à ce que l’on fait, et à ce que l’on ressent en particulier au niveau des papilles gustatives. Si vous mangez de façon mécanique, sur le pouce ou en faisant autre chose, il est impossible de recevoir toutes ces informations.

#appétit #faim #sensationsalimentaires #rassasier

     

    VeGiNutri - Nutrition MCO

    Grand Rue 90 - 1820 Montreux - 076 473 77 07

    • Facebook Social Icon

    ​​© 2015-2020 by VeGiNutri.