La nourriture au centre de vos pensées

Vous reconnaissez vous ?

Vous vous réveillez le matin et vous vous dites qu'aujourd'hui vous aller faire attention à votre nourriture et « perdre du poids ». Votre première activité consiste à vous peser. Le soir, après être monté de nouveau sur la balance, vous vous endormez en pensant à ce que vous avez mangé dans la journée. Vous culpabilisez et vous vous blâmez. Plus rarement, vous vous félicitez. Dans tous les cas, vous vous endormez en vous promettant que demain vous ferez attention de nouveau et que « tout ira mieux lorsque vous serez mince ».

Ces pensées à propos de votre silhouette, de votre poids et de ce que vous mangez sont devenues tellement envahissantes qu'elles sont omniprésentes tout au long de la journée. Votre vie est organisée en fonction de votre alimentation. Votre énergie est tournée vers un seul objectif : contrôler votre poids

«C'est super, qu'est-ce que je fais aujourd'hui ? Je maigris. Et demain ? Pareil. Je me lève le matin sans me poser de question sur la façon dont je vais occuper ma journée puisque je sais exactement quoi faire : perdre du poids. C'est mon but, ma raison d'être.»

Pensez-vous réellement que votre unique but dans votre vie puisse être celui-ci ?  Une personne peut-elle être heureuse en ayant comme unique objectif le contrôle de son poids ? 

Vous pensez que les autres ne voient que cela : votre poids. 

Cela impacte votre capacité à être en relation avec les gens. Vous hésitez à sortir de peur de ce que les autres vont penser de vous. Parfois, vous refusez de sortir pour qu'ils ne vous voient pas, en particulier si ce sont des personnes que vous n'avez pas vues depuis longtemps. Vous avez honte de vous montrer. Il peut aussi vous arriver de refuser une sortie pour ne pas modifier votre organisation, ce que vous avez planifié par rapport à la nourriture, par peur d'être tentée et de déroger aux règles que vous vous imposez. 

Si malgré tout vous sortez, votre choix sur la carte du restaurant ne sera pas guidé par vos envies mais par votre objectif. 

La nourriture gouverne votre vie. Vous croyez que si vous arrivez à maigrir vous aurez plus de facilités dans la vie. Qu'il sera plus aisé de vous exprimer, de vous faire des amis. Que les gens vous aimeront spontanément comme ils aiment spontanément Cendrillon lorsqu'elle arrive au bal. 

Comme elle, où que vous alliez vous voudriez toujours être la plus belle. Celle que l'on remarque, vers qui tous les regards se tournent.

Cette obsession de votre apparence physique, que vous pensez être votre moteur, ce qui vous fait avancer, vous rend malheureuse. Peut-être n'en avez-vous pas conscience. Où peut-être pensez-vous que c'est passager et que lorsque vous aurez trouvé la solution votre vie sera belle...